bougie-axe-1

Ressources pédagogiques

DE L'EMOTION A L'ENSEIGNEMENT, APPREHENDER LES RECENTS ATTENTATS EN FRANCE

Table-ronde dans le cadre des Rencontres pédagogiques des Rendez-Vous de l’Histoire de Blois, Vendredi 6 octobre 2023 

Introduction
Depuis 10 ans, la France a été touchée sur son territoire par la violence terroriste. L’attentat faisant irruption dans le quotidien, résonne souvent violemment dans les salles de classe. La question difficile du terrorisme, complexe, mal connue, difficile à cerner et définir, objet d’utilisation, voire d’instrumentalisation politique, est distordue parfois par la caisse de résonance des médias en quête de sensationnalisme et est en même temps une question contemporaine, qui traverse la société, qui a bousculé notre quotidien, le bouscule encore, et bouscule en particulier les salles de classe, les établissements scolaires, où la question du terrorisme fait brutalement irruption. Que ce soit la traque des frères Kouachi, suivie depuis les salles de cours, l’assaut contre l’hypercacher qui conclut cette séquence terroriste de janvier 2015, le 13 novembre qui ébranle toute la société à la veille d’un week-end, l’attentat de Nice, où beaucoup d’enfants sont fauchés sur la promenade des Anglais, et l’assassinat le 16 octobre 2020 du professeur d’histoire Samuel Paty à la sortie de son établissement.
Dans la réaction immédiate, les émotions surgissent, celles des élèves, celles des professeurs, et s’expriment parfois de manière divergente. Des émotions contradictoires, diverses, divergentes s’expriment alors dans les salles de classe, la sidération, la peur, la colère, la surprise, la panique… Quelle place faire à l’émotion dans la salle de classe ? Comment la dépasser ou en faire un levier pour appréhender le phénomène terroriste dans sa complexité ?

Dans le cadre du projet d'exposition des élèves du Musée-mémorial du terrorisme, « Faire face au terrorisme », des enseignants s'emparent du sujet et traitent un aspect du terrorisme dans une démarche de pédagogie de projet. Il s'agit de comprendre ce qui se joue en classe dans l'appréhension d'une question socialement vive, quelles peuvent être les difficultés liées notamment à l'émotion et comment on peut mettre en place des stratégies pédagogiques pour passer de l'émotion à l’élaboration d’une séance d’enseignement, à la création d’un espace sécurisant pour l’enseignant et ses élèves à la construction de connaissances.
 
Objectifs scientifiques
Appréhender grâce à la recherche récente en sciences sociales les réactions des sociétés face au terrorisme. Comment réagit la société face à un attentat dans l’immédiat ? Quelle chronologie, quelle temporalité ? Quelle est la relation de chacun à l’événement ? Pourquoi se sent-on concerné ou non ?

Objectifs pédagogiques
Comprendre le surgissement des émotions dans la classe, la sienne en tant qu’enseignant, celles des élèves, à géométrie variable. Savoir réagir, mettre les mots, la bonne distance, la juste temporalité. Appréhender des outils pour dépasser l’émotion et construire un espace propice à l’acquisition des connaissances sur le sujet.

Niveaux
Cycle 3, Cycle 4, Lycée général et technologique

Intervenants
- Kamel Chabane, professeur en histoire-géographie au collège Flaubert, il aborde les questions socialement vives (la guerre d'Algérie, la Seconde guerre mondiale, l'histoire des femmes, le terrorisme etc) par la pédagogie de projet. Il a participé aux ouvrages Les territoires vivants de la République (2018), sous la direction de Benoît Falaize et Parce que chaque élève compte (août 2022).
 
Sophie Gaujal, IA IPR d’histoire-géographie, docteure en didactique de la géographie, référente académique mémoire et citoyenneté et coordinatrice du pôle engagements, valeurs et citoyenneté. Ses travaux ont plus particulièrement porté sur la manière dont la prise en compte du sensible contribue à l’apprentissage des élèves et à la démarche de conceptualisation

-   Gérôme Truc, sociologue, chargé de recherche au CNRS, directeur adjoint de l'Institut des Sciences sociales du Politique, et conseiller "recherche" de la mission de préfiguration du Musée-mémorial du Terrorisme, il a travaillé sur les réactions de la société et écrit un ouvrage pour les enseignants du 1er degré sur la façon d'aborder les questions de société avec les élèves.

-   Lucie Vouzelaud, professeure agrégée d’histoire, responsable du pôle pédagogique du Musée-mémorial du terrorisme, modératrice
 
Fil directeur

dépasser l’émotion pour aller vers l’enseignement, dans le cadre de l’enseignement du terrorisme, mais cela peut s’appliquer à d’autres situations d’enseignement.

Premier temps - L’enseignant face à l’attentat et au maelström émotionnel et médiatique
Décrypter les réactions et émotions du professeur au moment où il apprend l’attentat, quand il se prépare à reprendre sa classe, quand il anticipe le face-à-face pédagogique avec sa classe.

Références 
La violence en situations. Entretien avec Randall Collins, Gérôme Truc, dans Tracés, Revue de sciences humaines, n°19, 2010, p 239-255
https://journals.openedition.org/traces/4930

Les sciences sociales par temps de terreur, Gérôme Truc, Version française de la conclusion de Florence Faucher et Gérôme Truc (ed.), Facing Terrorism in France: Lessons from the 2015 Paris attacks, Palgrave, 2022
https://padlet.com/museememorialduterrorisme/faire-face-au-terrorisme-2…
https://link.springer.com/book/10.1007/978-3-030-94163-5

Gérôme Truc, Sidérations. Une sociologie des attentats, PUF, 2016


Deuxième temps - Accueillir les émotions des élèves, le temps de la reprise du fil de la classe
Vient le temps ensuite de la classe, de la reprise des élèves, de la confrontation avec leurs émotions, avec les réactions.

Références 
Kamel Chabane et Benoît Falaize, Parce que chaque élève compte, 2022

Page eduscol: « accueillir la parole des élèves après un événement traumatique »
https://eduscol.education.fr/969/savoir-accueillir-la-parole-des-eleves…

Stéphane Audoin-Rouzeau, "Nous vivions dans l'idée que la guerre ne pouvait plus nous concerner" 
https://www.youtube.com/watch?v=EEAFmumPYRY

Jérôme Grondeux, Inspecteur général de l’enseignement, du sport et de la recherche, doyen du groupe HG, Comment traiter la question de l’émotion avec les élèves et prendre en compte les débats que peut susciter le conflit dans la classe ?, dans le webinaire Comment aborder le conflit ukrainien avec les élèves ? Les regards de la recherche et de l’inspection générale, avril 2022 (à 1h30)
https://histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article2231

Troisième temps - Sur le temps long, construire un espace pédagogique propice à l’acquisition des connaissances
Faire de l’émotion un levier pour construire un espace sécurisant qui permette l’expression des élèves et l’acquisition de connaissances. Quels outils permettent d’aborder des questions sensibles ou socialement vives (et pas seulement la question du terrorisme)?

Références 
Stanislas Hommet, Shoah, émotion et modes de pensée de lycéens, dans Revue des sciences de l'éducation de McGill, N°3, automne 2019
https://www.erudit.org/en/journals/mje/2019-v54-n3-mje05322/1069763ar.p…

Faire face au terrorisme, l’exposition des collégiens et des lycéens, 2021/ 2022, Musée-mémorial du terrorisme
https://musee-memorial-terrorisme.fr/exposition-faire-face-au-terrorisme

Regards sur le terrorisme, la 2ème édition de l’exposition des collégiens et des lycéens, 2022/ 2023, Musée-mémorial du terrorisme
https://musee-memorial-terrorisme.fr/exposition-2023-faire-face

Padlet ressources pour l’accompagnement des professeurs qui travaillent dans le cadre de l’appel à projet « Faire face au terrorisme »
https://padlet.com/museememorialduterrorisme/faire-face-au-terrorisme-2…


Retrouvez, ci-dessous, l'article de Gérôme Truc Les sciences sociales par temps de terreur

Retrouvez, ci-dontre, le podcast de cette table ronde

Exposition des collégiens et lycéens, 2e édition
A partir du 30 septembre
globe-l-vouzelaud-bandeau
La newsletter de janvier/février est parue

 

 

 

 

La newsletter de janvier/février est parue. Retrouvez toute l'actualité du MMT