ra-911-new-york-mur

Un réseau national et international

En s’appuyant sur le travail de coopération internationale mené par le musée et mémorial de New York, il est indispensable que le Musée-mémorial du terrorisme français crée son propre réseau national et international.

En s’appuyant sur le travail de coopération internationale mené par le musée et mémorial de New York, il est indispensable que le Musée-mémorial du terrorisme français crée son propre réseau national et international. Ce réseau aura d’abord pour objectif de créer des liens avec les autres mémoriaux français consacrés au terrorisme, existants ou en projet, en particulier celui de Paris (13 novembre 2015) et celui de Nice (14 juillet 2016). Il s’agit de préconiser des échanges d’expériences, des coopérations en matière muséale (expositions itinérantes), le traitement de thématiques particulières.

Il devra également associer des institutions patrimoniales françaises comme le musée de l’Armée, l'Institut du monde arabe, le Mucem, le Mémorial de la Shoah, le mémorial du Camp de Rivesaltes, etc. avec pour objectif de garder un lien constant, les inclure dans l'évolution du projet, et bénéficier de leur expérience.

Au plan international, seront membres de ce réseau quatre des grands musées et mémoriaux consacrés au terrorisme avec lesquels la mission de préfiguration a noué des liens de premier plan : le National 9/11 Memorial and Museum, le Centre du 22 juillet d'Oslo, le centre pour la mémoire des victimes du terrorisme de Vitoria-Gasteiz et Mémorial national d'Oklahoma City.

 

Mur à la mémoire des victimes, 9/11 Memorial and Museum © Rachid Azizi
Mur à la mémoire des victimes, 9/11 Memorial and Museum © Rachid Azizi

New York - National 9/11 Memorial and Museum

Le 9/11 Memorial & Museum est une institution de premier plan qui révèle les attentats du 11 septembre 2001, documentant leurs impacts et examinant leurs conséquences. Le cœur de sa mission est d’honorer ceux qui sont morts dans les attentats du World Trade Center à New York en 2001 et en 1993.
Le ‘mémorial et musée’ est composé d’un lieu d’hommage avec des bassins symbolisant les tours disparues et d’un musée. Ses collections sont issues notamment de campagnes de collectes auprès des victimes et des familles, qui ont remis un nombre considérable de documents, d’objets, de traces... Ce monument affirme sa dimension patriotique et se veut un acte de résistance. Il se caractérise par une offre de programmes et de formations pédagogiques et civiques très développée à destination de tous les publics en veillant avec précaution aux risques de stigmatisation et de généralisation.

 

Utøya Memorial Fartein Rudjord
Utøya Memorial © Fartein Rudjord

Oslo – 22. juli-senteret

Le Centre du 22 juillet documente les attaques terroristes commises le 22 juillet 2011 à Oslo et sur l’île d’Utøya.
Dans une exposition nommée ‘The Public Conversation About 22 July’, il montre comment l’attaque a affecté les individus et la société norvégienne dans son ensemble. Les attentats sont reconstitués à travers des images, des textes, des films et des objets. L’exposition montre également les réactions immédiates aux attaques, les nombreuses manifestations de deuil et de solidarité à travers la Norvège et les processus juridiques dans les années qui ont suivi.

 

centro-memorial-de-las-victimas-del-terrorismo © Rachid Azizi
© Rachid Azizi

Vitoria-Gasteiz – Centro para la Memoria de las Víctimas del Terrorismo

Le centre pour la mémoire des victimes du terrorisme a été inauguré le 11 juin 2021 par le Roi d’Espagne Felipe VI. Il vise à diffuser les valeurs démocratiques et éthiques incarnées par les victimes du terrorisme, à construire la mémoire collective des victimes, et à sensibiliser la population à la défense de la liberté et des droits de l’homme et contre le terrorisme. Le Mémorial met à disposition de ses visiteurs un centre de documentation, des salles de réunion, une salle de classe pédagogique et un musée avec des expositions permanentes et temporaires. Dès l'espace d'accueil, le regard des victimes accompagne le visiteur tout au long du parcours.

 

© Natacha Nisic
© Natacha Nisic

Oklahoma City – Mémorial national d'Oklahoma City

Inauguré le 19 avril 2000, le mémorial national d’Oklahoma City commémore l’attentat commis le 19 avril 1995 contre un bâtiment fédéral de la ville, par un militant d’extrême droite, causant la mort de 168 personnes et faisant des dommages considérables. Le mémorial, ouvert en février 2001, occupe un très large espace et comprend également un musée. Il est l’un des tout premiers au monde consacré à un acte terroriste. Il offre une exposition sur les victimes, les secours, les formes de solidarité qui ont suivi l’attentat. Il consacre une grande part de son activité à l’éducation et aux questions de résilience. Le site comprend également un institut pour la prévention du terrorisme.

 

Faire face au terrorisme : l’exposition des collégiens et des lycéens
Ouverture de l'exposition : septembre 2022
Le Musée-mémorial du terrorisme et l’École du Louvre initient en coopération avec les ministères de la Justice, de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de la Culture, un projet d'exposition co-construite avec 14 classes de collèges et de lycées, ayant pour titre : "Faire face au terrorisme".
fond-couleur-thème-francoise-rudetzki
Françoise Rudetzki, le combat d’une vie

Communiqué

Françoise Rudetzki, figure de proue de la cause des victimes du terrorisme, est décédée mercredi 18 mai. Elle est à l’origine de nombreux combats en faveur de la reconnaissance du statut de victimes du terrorisme et de leur prise en charge. Son action en faveur de la mémoire, de la justice et de la démocratie est immense.