ecole-pleine-air-adeline-rispal-5

Le Musée-mémorial du terrorisme en ses murs

Au Musée-mémorial du terrorisme, les visiteurs-acteurs pourront vivre une grande diversité d’expériences sensibles et cognitives à travers des objets témoins, des objets reliques, des vidéos, des enregistrements sonores, des témoignages, des analyses…

Un parcours sensible

Au Musée-mémorial du terrorisme, les visiteurs-acteurs pourront vivre une grande diversité d’expériences sensibles et cognitives à travers des objets témoins, des objets reliques, des vidéos, des enregistrements sonores, des témoignages, des analyses… La scénographie évitera le spectaculaire car la présentation outrancière d’actes meurtriers constitue une arme de prédilection des terrorismes de toute nature. Elle s’adressera à la sensibilité des visiteurs, à leur humanité et leur intelligence.

plaque-allee-monsonego-m-soullier
Plaques commémoratives de l'attentat à Toulouse, 19 mars 2012 © M Soullier

Le bâtiment dans sa totalité et le parcours muséographique en particulier seront modulables afin de s’adapter aux évolutions fonctionnelles et muséographiques à venir et afin de s’inscrire dans l’approche durable de la construction des équipements publics.
L’exposition sera conçue pour être semi-permanente, en intégrant la question du remplacement de certains éléments et la problématique de prêts à court, moyen et long terme. Elle respectera l’approche d’écoconception.

Accessible à tous

S’adressant à tous les visiteurs et usagers touchés de près ou de loin par le terrorisme, de tous âges ou cultures, l’offre de visite permettra une pratique individuelle, en famille, en groupe, avec ou sans accompagnement humain ou numérique, accessible donc à tous.
En fin de parcours, un emplacement dédié au public sera envisagé pour permettre de laisser une trace ou un message écrit à l’instar de nombreux musées. Textes, audioguides et applications permettront des traductions en plusieurs langues. Visant l’accessibilité universelle, son bâtiment et sa muséographie seront adaptés à la visite pour les personnes en situation de handicap (moteur, auditif, visuel, psychique).
 

plaque-allee-sandler-m-soullier_0
Plaques commémoratives de l'attentat à Toulouse, 19 mars 2012 © M Soullier

Trois thématiques

Le parcours muséographique va au-delà de la seule problématique du terrorisme en proposant trois thématiques principales :

  • l’histoire du terrorisme depuis les années 1970 et l’émergence d’un terrorisme international d’un type nouveau, avec une rétrospective remontant au XIXe siècle ;
  • la voix des victimes et leur place dans les politiques publiques, les procédures judiciaires ou encore les mobilisations ;

  • les sociétés face au terrorisme et leurs réponses sur un plan politique, judiciaire, culturel et artistique, urbain, de santé publique ou de vie quotidienne.

S’y ajoute un thème transversal : l’émergence d’une ère de la mémoire depuis les années 1970, l’analyse de la mémorialisation du terrorisme et de ses victimes permettant d’aborder l’importance de la mémoire dans les sociétés contemporaines.

 

Faire face au terrorisme : l’exposition des collégiens et des lycéens
Ouverture de l'exposition : septembre 2022
Le Musée-mémorial du terrorisme et l’École du Louvre initient en coopération avec les ministères de la Justice, de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de la Culture, un projet d'exposition co-construite avec 14 classes de collèges et de lycées, ayant pour titre : "Faire face au terrorisme".
fond-couleur-thème-francoise-rudetzki
Françoise Rudetzki, le combat d’une vie

Communiqué

Françoise Rudetzki, figure de proue de la cause des victimes du terrorisme, est décédée mercredi 18 mai. Elle est à l’origine de nombreux combats en faveur de la reconnaissance du statut de victimes du terrorisme et de leur prise en charge. Son action en faveur de la mémoire, de la justice et de la démocratie est immense.