bougies-toulouse-veillée-attentat-orlando-nurphoto-via-afp-alain-pitton

Experts bénévoles

Découvrez les membres associés
Stéphane AUDOIN-ROUZEAU
    

Stéphane AUDOIN-ROUZEAU

Historien, directeur d'études de l’EHESS, spécialiste de la Grande Guerre, il a notamment publié, avec Annette Becker, 14-18. Retrouver la guerre (2001). Ses intérêts portent sur la question de la violence de guerre contemporaine. Ses recherches l’ont conduit également à aborder la question du génocide des Tutsi avec la publication de l’ouvrage Une initiation. Rwanda, 1994-2016 (2017). Il est président du Centre International de recherche de l'Historial de la Grande Guerre (Péronne-Somme). À ce titre, depuis 1992, il a participé à l'élaboration, puis à l'évolution des contenus historiques du musée. Il est membre du groupe de travail Histoire.

 

 
Isabelle CHAUDIEU
    
 

Isabelle CHAUDIEU

Chercheure en neurobiologie et psychiatrie biologique à l’INSERM de Montpellier depuis 1994. Elle s'est spécialisée dans l'étude des déterminants physiopathologiques et psychologiques des troubles post-traumatiques et de la résilience chez l’homme. Elle est co-fondatrice du réseau national de recherche « ABC des psychotraumas » et collabore au Programme 13 novembre. Elle enseigne la psychotraumatologie et la victimologie à l’Université Côte d'Azur et l’Université de Montpellier. Membre du Comité mémoriel (2018) puis de la première mission de préfiguration (2019), elle est membre du groupe de travail Victimes.

 

 
Marc CRÉPON
    

 

Marc CRÉPON

Philosophe, directeur de recherche au CNRS, professeur de philosophie à l’ENS et directeur du master de philosophie de l’Université Paris Sciences et Lettres, il travaille en philosophie morale et politique sur la question de la violence. Il a publié Les Géographies de l’esprit (1996), La Culture de la peur, identité, sécurité, démocratie (2008), Le Consentement meurtrier (2012), La Vocation de l’écriture, la littérature et la philosophie à l’épreuve de la violence (2014), L’Épreuve de la haine, essai sur le refus de la violence (2016), Inhumaines conditions, combattre l’intolérable (2018). Membre du Comité mémoriel (2018) puis de la première mission de préfiguration (2019), il participe au groupe de travail Victimes.

 

Séverine DESSAJAN
    
 

Séverine DESSAJAN

Docteure en anthropologie sociale et en ethnologie, elle est ingénieure au Centre de recherche sur les liens sociaux (UMR CNRS/ Université de Paris/ Sorbonne nouvelle) et enseigne en licence et master. Elle mène des recherches en sociologie de la jeunesse et en sociologie de la culture. Elle participe depuis sa création au Programme 13-Novembre sur la construction et l’évolution de la mémoire des événements du 13 novembre 2015. Elle est membre du groupe de travail sur les publics et participe au projet de co-construction d’une exposition par un public scolaire.

 

 
Sarah GENSBURGER_2
    
 

Sarah GENSBURGER

Directrice de recherche au CNRS à l'Institut des sciences sociales du politique, elle est spécialiste des dynamiques sociales de la mémoire. Elle a notamment étudié la mémorialisation immédiate des attentats de 2015 à Paris et publié Mémoire vive. Chronique d'un quartier. Bataclan, 2015-2016 (2017) et Les Mémoriaux du 13 novembre (avec Gérôme Truc, 2020). Elle s’est intéressée également à l’appropriation sociale des expositions liées à l'histoire avec son ouvrage Visites scolaires, histoire et citoyenneté (2016). Elle a été commissaire de plusieurs expositions et développe des créations numériques de médiation scientifique. Elle est membre du groupe de travail Mémoire.

 

 
Diana KOLNIKOFF_
      
 

Diana KOLNIKOFF

Psychologue clinicienne-psychanalyste, elle est la cofondatrice du Centre Primo Levi pour les victimes de torture et de violence politique à Paris. Elle a collaboré avec Amnesty international, Médecins du Monde et la FIDH. Elle a effectué de nombreuses missions à l’étranger ainsi qu’auprès de la Cour pénale internationale. Elle a cofondé l’association TRACES, réseau clinique international où elle a dirigé le projet « Droits de l’Homme » et participé au soutien aux victimes dans les procès, en lien avec le pôle "Crimes contre l’humanité, crimes et délits de guerre" du parquet national antiterroriste.

 

 
Pierre LEFÉBURE
     
 

Pierre LEFÉBURE

Politiste, maître de conférences à l’Université Sorbonne Paris Nord, il y codirige le master Politiques publiques et territoires depuis 2012 après avoir dirigé le master Communication publique et politique de Sciences Po Bordeaux (2007-2012). Croisant sociologie politique et media studies, ses travaux portent sur les campagnes électorales, les mobilisations protestataire et l’impact du terrorisme. Il a dirigé le dossier « La communication politique négative » (Questions de communication, n° 38, 2020) et codirigé Le Défi Charlie, les médias à l’épreuve des attentats (avec C. Sécail, 2016). Il est membre du groupe de travail Sociétés.

 

 
Denis PESCHANSKI
    
 

Denis PESCHANSKI

Historien, directeur de recherche au CNRS, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire et la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, il s’est engagé depuis la fin des années 2000 dans de grands programmes transdisciplinaires sur les mémoires individuelles et collectives d’événements traumatiques. Avec le neuropsychologue Francis Eustache, au sein de l’équipement d’excellence MATRICE, il codirige le Programme 13 novembre, une recherche au long cours (2016-2028, avec 31 partenaires) sur la mémoire des attentats terroristes du 13 novembre 2015. Membre du Comité mémoriel (2018) puis de la première mission de préfiguration (2019), il anime le groupe de travail Mémoire.

 
 
Adeline RISPAL_2
    

Adeline RISPAL

Architecte et scénographe, elle a dirigé de 1990 à 2009 l’agence Repérages à laquelle on doit notamment les scénographies de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne, du musée d’Histoire de la ville de Luxembourg, de l’aile Orient du musée de l’Armée à l’Hôtel national des Invalides. Elle dirige les Ateliers Adeline Rispal et a conçu les scénographies du Mucem et du musée d’Histoire à Marseille ainsi que du Pavillon de la France à EXPO 2015. Son projet a été finaliste au concours pour la scénographie du 9/11 National Memorial Museum de New York. Elle est membre titulaire de l’Académie d’architecture et du Haut-conseil des musées de France. Membre de la première mission de préfiguration (2019), elle travaille sur les questions scénographiques et muséographiques au sein du GIP.

 
 
Denis SALAS
     
 

Denis SALAS

Docteur et HDR en droit, il est actuellement magistrat enseignant chercheur à l’École nationale de la magistrature. Il est directeur de de la revue Les Cahiers de la Justice et président de l’Association française pour l’histoire de la justice. Il a publié La Foule innocente (2018), réflexion sur la réponse de nos sociétés démocratiques et de leur justice au terrorisme.  Il codirige, sous l’égide la Mission de recherche droit et justice, le programme « Les procès des attentats de 2015-2016 en France : analyse ethnographique, comparative et mémorielle ». Il est membre du groupe de travail Victimes.

 

 

Claire SÉCAIL
    
 

Claire SÉCAIL

Historienne des médias, chargée de recherche au CNRS, elle est co-secrétaire de rédaction de la revue d’histoire Le Temps des médias. Ses recherches portent sur la médiatisation des violences politiques et criminelles ainsi que sur la médiatisation des campagnes électorales. Elle est l’autrice de Crime à l’écran. Les faits divers criminels à la télévision, 1950-2010 (2010), Les Meetings électoraux. Scènes et coulisses de la campagne présidentielle de 2017 (2020) et Le Défi Charlie. Les médias à l’épreuve des attentats (en co-direction avec Pierre Lefébure, 2016). Elle est membre du groupe de travail Sociétés.

 

 

Esther SHALEV-GERZ
     
 

Esther SHALEV-GERZ

Artiste plasticienne de renommée internationale, elle est connue pour sa contribution à une nouvelle conception de l’expression artistique dans l’espace public, ainsi que pour ses recherches sur la construction de la mémoire, de l’histoire, du monde naturel, de la démocratie et des identités culturelles. Ses œuvres questionnent la notion et la pratique du portrait, ainsi que sa fonction au sein du débat contemporain sur les politiques de la représentation. Membre de la première mission de préfiguration (2019), elle est conseillère pour les questions artistiques, muséographiques et numériques.

 

 

Brigitte SION
    
 

Brigitte SION

Docteure en performance studies de l’Université de New York, elle est une experte internationale dans le domaine des musées, des mémoriaux et des pratiques mémorielles. Elle est actuellement responsable du programme de subventions aux musées européens pour la Rothschild Foundation Hanadiv Europe de Londres. Auteure de nombreux livres et articles, notamment Memorials in Berlin and Buenos Aires (2014), et directrice de l’ouvrage collectif Death Tourism : Disaster Sites as Recreational Landscape (2014), elle siège au conseil scientifique de plusieurs lieux de mémoires (Mémoriaux d’Izieu et du Camp de Rivesaltes). Membre de la première mission de préfiguration (2019), elle participe au groupe de travail Mémoire.

 

Les autres instances du GIP-MMT

bandeau-site
Exposition
Faire face au terrorisme : l’exposition des collégiens et des lycéens
Inauguration de l'exposition : automne 2022
“Faire face au terrorisme : l’exposition des collégiens et des lycéens” est le fruit d’une collaboration innovante entre le Musée-mémorial du terrorisme, l’École du Louvre et sept établissements des Académies de Créteil, Paris et Versailles.
palais-de-justice-paris
Procès du 13 novembre, jugement
29 juin 2022

Après dix mois d'audience du procès des attentats du 13 novembre 2015, la cour d'assises spécialement composée de Paris a rendu son jugement. Le verdict signe l’aboutissement d’un procès historique et de très grande envergure, consacré à la compréhension de cette nuit d'horreur et de ses conséquences, aux nombreux témoignages de victimes constituées en partie civile et à la justice.