sarah-gensburger-texte-craie
Séminaire

Les musées-mémoriaux et la patrimonialisation de la mémoire vive

Séminaire 2021-2022
Paris / Montréal, Canada
Séminaire doctoral proposé par l'École du Louvre, l'Université du Québec à Montréal et l'Institut national du patrimoine.

Séminaire doctoral proposé par l'École du Louvre, l'Université du Québec à Montréal et l'Institut national du patrimoine.


Le séminaire s’inscrit dans un projet de recherche transdisciplinaire « anthropologie et histoire de l’art ». Il comporte 6 séances de 3 heures et une Journée internationale de clôture. Il se déroule à la fois en présentiel et en distanciel. Il est ouvert aux doctorants et aux étudiants de master 2 dans le cadre de la coopération inter-établissements, ainsi qu’aux enseignants-chercheurs et professionnels des musées et de la culture.

Les séances se tiennent le jeudi de 16h30-19h30, Paris/ 10h30-13h30, Montréal. Chacune traite de thèmes particuliers, actuels et sensibles, et de leur déclinaison muséographique. L’année se clôture par une Journée internationale.

  • 21 octobre 2021 : Histoire, mémoire et société
  • 2 décembre 2021 : Genre et identités
  • 10 février 2022 : Esclavage : mémoires et récits
  • 10 mars 2022 : Santé et épidémie
  • 14 avril 2022 : Ruines et dark tourism
  • 14 mai 2022 : Autochtonie, restitution et conciliation
  • 2ème quinzaine de juin 2022 : Journée internationale « Les musées-mémoriaux du terrorisme »

 

Etudiants. Enseignants-chercheurs. Professionnels de la Culture.
Faire face au terrorisme : l’exposition des collégiens et des lycéens
Ouverture de l'exposition : septembre 2022
Le Musée-mémorial du terrorisme et l’École du Louvre initient en coopération avec les ministères de la Justice, de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de la Culture, un projet d'exposition co-construite avec 14 classes de collèges et de lycées, ayant pour titre : "Faire face au terrorisme".
fond-couleur-thème-francoise-rudetzki
Françoise Rudetzki, le combat d’une vie

Communiqué

Françoise Rudetzki, figure de proue de la cause des victimes du terrorisme, est décédée mercredi 18 mai. Elle est à l’origine de nombreux combats en faveur de la reconnaissance du statut de victimes du terrorisme et de leur prise en charge. Son action en faveur de la mémoire, de la justice et de la démocratie est immense.